Dans mon atelier

Céramiste autodidacte, le désir de créer a toujours été présent dans ma vie. C'est donc dans une des plus belle vallée du Lot et Garonne ,la vallée du Mail , que se situe mon atelier. L'environnement y est propice pour l'observation et la création.

La céramique permet de travailler la forme et les couleurs.

Tout commence avec un pain d'argile que je prépare au tournage: je le divise, le pèse et le malaxe pour rendre la terre homogène pour le tournage.

Le tournage

C'est l'art de transformer une balle de terre en une forme esthétique; pour se faire les mains et la terre deviennent interdépendants. L'objet alors obtenu, j'affine le pied, je crée des incrustations, je colle à la barbotine(terre + eau ) les anses, les becs,...

Après quelques jours de séchage, la terre prend un aspect cuir, c'est à dire qu'elle est suffisamment dure pour ne pas se déformer et surtout elle est prête à recevoir des engobes (terre, eau , oxydes).

Je prépare mes couleurs à partir d'engobes colorées aux oxydes naturels tels que le cuivre, le cobalt, le manganèse, le fer,...La particularité des oxydes est qu'ils ne révèlent leurs couleurs qu'après avoir été émaillé lors de la seconde cuisson.

Je dépose alors ces engobes plus ou moins diluées avec différents outils: pinceaux ,brosse, éponge, fil de laine, papier,...Je m'amuse à anticiper le rendu des couleurs et de leurs effets.

A cette étape, on laisse sécher totalement la poterie avant de l'enfourner.

1ère cuisson

Je programme alors mon four électrique à 980°C pour une durée de 8 heures. Durant cette cuisson les poteries insuffisamment sèches peuvent exploser. Ces poteries à la sortie du four sont appelés biscuits, c'est à dire qu'ils sont poreux, mais ne fondent pas dans l'eau. L'émaillage permet de les rendre étanches.

J'applique alors les émaux (transparents, colorés, mats, brillants ) par trempage ou aspersion.

Toutes mes céramiques à usage alimentaire sont recouvertes d'émail sans plomb; ce qui n'est pas forcément le cas des céramiques importées. Avant de repasser au four, un temps de séchage est obligatoire.

2ième cuisson

La température et le temps de cuisson sont sensiblement les mêmes , mais la courbe des température est différente; c'est là que l'émail va se vitrifier.

Ce sont 48 heures de patience avant de pouvoir ouvrir la porte du four, et de découvrir le résultat du travail fait en amont: là, ce sont des oxydes qui se sont mélangés pour créer une couleur indéfinissable. 

Quelle magie que la céramique, juste une combinaison des 3 éléments eau, terre, et feu.

Après cette brève explication sur le long procédé de fabrication d'une céramique, je vous invite à découvrir mes créations avec une attention particulière sur le jeu des couleurs.

Je vous souhaite une bonne visite.